L-Tyrosine

L-tyrosine : Action antioxydante. Elle contribue à la synthèse des catécholamines qui permettent notamment à l’organisme de répondre au stress.

Histoire de la L-tyrosine

Isolée initialement par le chimiste Justus von Liebig en 1846, la tyrosine ou L-tyrosine est un acide aminé impliqué dans d’importantes fonctions physiologiques (signalisation cellulaire, production d’hormones, de neurotransmetteurs et de la mélanine). Cet acide aminé est dit « non essentiel », car l’organisme peut en synthétiser à partir d’un autre, la phénylalanine, néanmoins les aliments riches en protéines tels que les viandes, les poissons, les œufs ou encore les produits laitiers constituent de bonnes sources de L-tyrosine. Le besoin journalier estimé chez l’adulte est d’environ 1 à 2 grammes.
Outre l’alimentation, de nombreux laboratoires de compléments alimentaires en proposent dans le but de garantir des apports journaliers suffisants.

L-Tyrosine - L-tyrosine : Action antioxydante. Elle contribue à la synthèse des catécholamines qui permettent notamment à l’organisme de répondre au stress.

Etant donné que la tyrosine est une molécule chirale, elle possède deux énantiomères (« L » et « S »), toutefois seule la forme « L » est présente dans la nature. Sa formule chimique est C9H11NO3. L’organisme humain est capable d’en synthétiser grâce à une enzyme, la phénylalanine hydroxylase qui comme son nom l’indique est capable d’ajouter un groupe hydroxyle (-OH) au noyau aromatique de la phénylalanine, aboutissant ainsi à la tyrosine.
La tyrosine peut s’engager dans différentes voies de synthèse biochimiques :

  • Synthèse de neurotransmetteurs avec transformations successives en L-DOPA, en dopamine, puis en noradrénaline et enfin en adrénaline.
  • Synthèse de la mélanine (pigment qui colore la peau, les cheveux et l’iris).
  • Synthèse des hormones thyroïdiennes.

Cependant, l’organisme favoriserait en priorité l’utilisation de la L-tyrosine dans les voies de signalisation cellulaire faisant intervenir les tyrosine kinases.

Les principaux rôles de la L-tyrosine sont les suivants :  

  • Action antioxydante.
  • Contribue à la synthèse des catécholamines (dopamine, adrénaline et noradrénaline) qui permettent notamment à l’organisme de répondre au stress.
  • Intervient dans la synthèse de la mélanine.
  • Intervient dans la synthèse des hormones thyroïdiennes.
  • Intervient dans la signalisation cellulaire grâce aux tyrosine kinases.

 

Il semble que les bienfaits de ce produit soient surtout associés à son rôle dans la production des catécholamines. En effet, la prise par voie orale de L-tyrosine permet d’augmenter les concentrations circulantes de dopamine, d’adrénaline et de noradrénaline au sein du système nerveux central et périphérique. Or ces molécules sont fortement impliquées dans la régulation des fonctions physiologiques en situation de stress et/ou d’exercice physique. 
Il existe dans la littérature scientifique quelques preuves que la supplémentation en tyrosine aide à prévenir le déclin des performances cognitives et physiques chez les sujets soumis à un stress important ou à un exercice physique dans des conditions météorologiques extrêmes (froid intense ou chaleur). Toutefois, ces preuves sont très limitées et il subsiste encore à l’heure actuelle une zone de flou quant aux bénéfices de la L-tyrosine sur les capacités physiques.
Pas de données probantes en revanche sur un éventuel gain d’énergie avec cet acide aminé.

 

Bienfait Mécanisme d'action Études cliniques
Amélioration des fonctions cognitives Stimule la production de dopamine, noradrénaline et adrénaline Des études ont montré que la L-tyrosine peut améliorer la concentration, la mémoire et l'apprentissage
Réduction du stress Stimule la production de dopamine, noradrénaline et adrénaline Des études ont montré que la L-tyrosine peut réduire les effets négatifs du stress, tels que l'anxiété et la fatigue
Amélioration de l'humeur Stimule la production de dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l'humeur Des études ont montré que la L-tyrosine peut améliorer l'humeur et réduire la dépression
Réduction de la fatigue Stimule la production de dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l'énergie Des études ont montré que la L-tyrosine peut réduire la fatigue physique et mentale
Amélioration de la performance sportive Stimule la production d'adrénaline, un neurotransmetteur impliqué dans la réponse au stress Des études ont montré que la L-tyrosine peut améliorer la performance physique et mentale

 

Effets secondaires, interactions et précautions d’emploi de la L-tyrosine

La tyrosine est très bien tolérée et ne présente pas de danger chez l’adulte en bonne santé même à des doses de 150 mg/kg/j, néanmoins, elle est déconseillée chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant de moins de 12 ans.
Par ailleurs, l’utilisation de la L-tyrosine doit être évitée chez les personnes ayant des troubles de la thyroïde ou des troubles dopaminergiques (comme la maladie de Parkinson par exemple). En tant que précurseur des hormones thyroïdiennes et de la dopamine, la tyrosine est susceptible d’entraîner des interactions avec les médicaments pour la thyroïde ou les troubles dopaminergiques. Un avis médical est indispensable pour ces populations.

Elle est disponible en complément alimentaire sous forme de gélules, de comprimés ou de poudre, pour améliorer la réponse au stress et prévenir la fatigue mentale et physique notamment chez les sportifs.

Certaines formules associent la tyrosine à des vitamines ou à d’autres acides aminés pour favoriser la production de neurotransmetteurs et le fonctionnement normal du système nerveux.
Si la plupart des laboratoires proposent des compléments ayant des doses de 500 mg par prise, il n’y a pas véritablement de posologie usuelle et il est possible d’en consommer plusieurs grammes par jour sans faire de surdosage.

L’utilisation de la L-tyrosine principalement conseillée aux personnes en bonne santé et soumises à des situations de stress faisant intervenir les catécholamines (sportifs ou militaires par exemple). La consommation d’aliments riches en protéines et contenant les acides aminés phénylalanine et L-tyrosine suffit généralement à couvrir les besoins journaliers. Votre médecin ou pharmacien peut vous aider à déterminer si une supplémentation pourrait être pertinente pour vous ou non et le cas échéant la dose à prendre.
Demandez-vous quelle est la forme la plus adaptée à vos besoins, en fonction de la dose, du prix et de la praticité (gélules, capsule, comprimé, poudre orale ?). Peut-être recherchez-vous un complément associant d’autres acides aminés et vitamines ?
Pour finir, essayez toujours de vous renseigner sur la qualité du produit et sur la réputation du laboratoire qui le vend. Soyez attentifs aux informations disponibles sur les étiquettes des produits (composition, concentration, origine, précautions d’emploi et conseils d’utilisation). Sur le site internet du laboratoire vous pouvez aussi jeter un œil aux avis laissés par les utilisateurs.

Les sources de cet article et les références des études

  •  « Tyrosine », Wikipédia. 22 août 2023. [En ligne]. Disponible sur : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Tyrosine&oldid=207156989#Action_dans_le_corps_humain
  • « La tyrosine : tout sur cet acide aminé », 24 septembre 2017. https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=tyrosine_nu.
  • Meeusen R, Decroix L. Nutritional Supplements and the Brain. International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism. 2018;28(2):200-211. doi:10.1123/ijsnem.2017-0314
  • Jongkees BJ, Hommel B, Kühn S, Colzato LS. Effect of tyrosine supplementation on clinical and healthy populations under stress or cognitive demands--A review. J Psychiatr Res. 2015;70:50-57. doi:10.1016/j.jpsychires.2015.08.014
  • Tumilty L, Davison G, Beckmann M, Thatcher R. Oral tyrosine supplementation improves exercise capacity in the heat. Eur J Appl Physiol. 2011;111(12):2941-2950. doi:10.1007/s00421-011-1921-4
  • Hase A, Jung SE, aan het Rot M. Behavioral and cognitive effects of tyrosine intake in healthy human adults. Pharmacol Biochem Behav. 2015;133:1-6. doi:10.1016/j.pbb.2015.03.008

En résumé, les mots clés de la L-tyrosine
Acide aminé, catécholamines, dopamine, adrénaline, performances cognitives, stress, sportifs, fatigue, hormones thyroïdiennes.

RELAX VALERIANE

Endormissement difficile et réveil nocturne

23,90 €
BOOST VITAMINE B12

Votre allié santé essentiel à tout votre organisme

29,90 €
CYCLIC MELATONINE 1.8

Dormir plus vite et plus profondément

28,90 €