Taurine

Les chercheurs ont remarqué un effet protecteur de la taurine vis-à-vis du stress oxydatif et des modifications de l’ADN, ainsi qu’un effet protecteur sur les cellules cardiaques

Histoire de la Taurine

La taurine est un acide aminé soufré découvert en 1827 par les chercheurs allemands Leopold Gmelin et Friedrich Tiedemann. Ces deux scientifiques l’on isolé à partir de la bile de taureau, d’où le nom « taurine » dérivant du mot latin taurus (qui signifie taureau). Elle est naturellement abondante dans de nombreux organes et tissus comme le cerveau, le cœur, les muscles, le foie ou encore la vésicule biliaire. Elle est impliquée dans de multiples fonctions biologiques, telles que le transport des acides gras, la régulation du calcium, la modulation des neurotransmetteurs et la protection contre le stress oxydatif.
Suite à son ajout dans des boissons énergisantes, la molécule a acquis, à tort, la réputation d’être un produit excitant.
En réalité, les effets stimulants de ces boissons proviennent de la caféine et la taurine permettrait simplement d’en retarder l’élimination et donc d’en prolonger les effets. Par précaution et suite à des incertitudes sur l’innocuité de la taurine, les autorités françaises interdisent ces boissons en 1996. Il faudra attendre 2008 pour que le gouvernement en autorise la vente à nouveau.
En micronutrition, la taurine en tant que complément alimentaire est souvent employée pour optimiser certaines formules avec du magnésium, de la vitamine B ou d’autres acides aminés.
Aujourd’hui, de nombreux laboratoires proposent de la taurine seule, en gélule ou en poudre, pour la nutrition du sportif ou de la personne âgée. De plus en plus d’articles vantent les mérites de la taurine pour la santé et les études réalisées chez les animaux dévoilent des résultats très encourageants.

Sur le plan chimique, la taurine n’est pas véritablement un acide aminé à proprement parler mais plutôt un dérivé d’acide aminé. Sa formule chimique est NH₂-CH₂-CH₂-SO₃H. Ainsi, elle est non protéinogène, c’est-à-dire qu’elle ne permet pas de fabriquer des protéines chez l’homme. Pure, elle se présente sous la forme d’une poudre cristalline de couleur blanche. 
Elle peut être soit synthétisée par le corps humain à partir de la méthionine ou de la cystéine, soit être apportée par l’alimentation, surtout par les produits d’origine animale (viandes, poissons, œufs et produits laitiers) mais également par certains aliments d’origine végétale tels que les haricots, les algues, les pois chiches et les noix. 
Il existe par ailleurs d’autres voies métaboliques, impliquant la cystéamine (plutôt dans le cerveau et dans le foie) ainsi que l’acide cystéique (plutôt dans les reins) qui permettent de renforcer la biosynthèse endogène de taurine. 
La taurine étant un composé hydrophile, son passage à travers les membranes cellulaires et son absorption intestinale reposent sur des transporteurs transmembranaires spécifiques et non spécifiques.
La molécule est catabolisée dans le foie et les reins avec une élimination essentiellement hépatique (environ 75 % via la bile) et dans une moindre mesure rénale (environ 25%). 

Tous les mécanismes cellulaires et toutes les actions biochimiques de la taurine ne sont pas encore connus mais voici un aperçu de ses principales fonctions physiologiques démontrées in vitro et chez l’animal :  

  • Neuroprotecteur et d’une façon générale cytoprotecteur (effet antioxydant à large spectre).
  • Intervient dans le développement cellulaire normal (notamment dans le développement cérébral et celui des muscles).
  • Contribue au fonctionnement normal du muscle cardiaque.
  • Contribue au fonctionnement normal des reins.
  • Contribue au développement des photorécepteurs et des neurones rétiniens.
  • Intervient dans la fabrication de la bile.
  • Améliore la sensibilité à l’insuline et participe aux activités enzymatiques métabolisant le glucose.
  • Contribue au fonctionnement normal des cellules β pancréatiques.
  • Effet anticonvulsif par blocage de synapses dentato-hippocampiques.

Le rôle de la taurine dans la neurotransmission reste à ce jour énigmatique. De nombreux éléments permettent de penser qu’il s’agit d’un neurotransmetteur à part entière mais cette hypothèse n’a pas encore été confirmée.

Avis des autorités de contrôle

Les autorités de santé européennes se sont prononcées en 2012 sur les allégations associées aux compléments contenant de la taurine. Sur la base des données qui leur ont été présentées, les experts ont estimé que ce composé ne pouvait pas prétendre : 

  • Contribuer à retarder l’apparition de la fatigue ou à maintenir ou augmenter les performances physiques.
  • Améliorer les capacités physiques ou mentales de l’organisme en période de stress.
  • Contribuer à protéger les cellules de l’organisme du stress oxydant.
  • Encourager la transformation des nutriments en énergie.
  • Soutenir les défenses immunitaires de l’organisme.
  • Favoriser la croissance et la santé chez les enfants (via un complexe vitaminique).
  • Protéger les cellules de l’organisme vis-à-vis de toxines (rétine, cœur, foie, vaisseaux).
  • Aider le muscle cardiaque à se relaxer.

Elle est généralement proposée sous forme de poudre, de gélules ou de comprimés mais elle est par ailleurs toujours présente dans les boissons énergisantes les plus célèbres. On peut la trouver seule ou associée à d’autres substances telles que la vitamine B6, des acides aminés, du magnésium et de la caféine.

La plupart des fabricants privilégient les gélules. Les doses conseillées varient de quelques centaines de milligrammes à plusieurs grammes par jour selon les types d’utilisation. Il convient de ne pas dépasser les doses maximales conseillées par le fabricant. 

Certains laboratoires destinent leur formule plutôt à une cible de sportifs et de personnes actives tandis que d’autres mettent en avant un effet antioxydant et cytoprotecteur. Contrairement à ce qui pourrait être mentionné sur certains sites marchands, les personnes ayant un régime alimentaire de type végétalien ou végétarien n’ont pas besoin de supplémenter leur alimentation en taurine. On peut en trouver pour tous les prix mais il faut tout de même privilégier la qualité à la quantité.

Les études menées chez les animaux ont permis de démontrer que le vieillissement entrainait une diminution des concentrations de taurine et qu’une supplémentation pouvait s’avérer efficace pour retarder les problèmes de santé liés à l’âge. Une augmentation de la durée de vie accompagnée d’une diminution des principaux marqueurs du vieillissement a pu être observée chez des vers, des souris mais également chez des singes.
En outre, dans une autre étude, les chercheurs ont remarqué un effet protecteur global vis-à-vis du stress oxydatif et des modifications de l’ADN, ainsi qu’un effet protecteur sur les cellules cardiaques, sur la muqueuse intestinale, sur le nombre de cellules sanguines, une augmentation de la densité osseuse, de la mémoire, de la force musculaire de la coordination neuromusculaire avec une baisse de l’adiposité et de l’anxiété.

Toutefois, il est encore trop tôt pour savoir si ces bénéfices sont transposables à l’homme. C’est uniquement grâce à une étude clinique à haut niveau de preuve (c’est-à-dire randomisés en double aveugle contre placébo avec un grand nombre de participants) que l’on pourra répondre à cette question. Dans une étude menée chez l’homme publiée en 2022, les résultats semblent confirmer un meilleur contrôle du stress oxydatif lors du vieillissement.

La taurine est généralement considérée comme sûre et bien tolérée, mais une consommation en quantité excessive peut entraîner des effets indésirables tels que des nausées, des vomissements, de la somnolence et des troubles du métabolisme du calcium.
Elle est déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes souffrant d’épilepsie, de troubles de la thyroïde et de maladies cardiaques ou rénales. Elle doit être prise avec prudence par les personnes ayant une sensibilité au soufre ou une allergie aux sulfites.
Les compléments alimentaires et les boissons énergisantes à base de taurine contiennent souvent de la caféine dont la consommation excessive peut aussi entraîner des effets indésirables. Consommez donc ces produits avec prudence et soyez attentifs à leur composition.
La taurine peut interagir avec certains médicaments, notamment ceux qui affectent le système nerveux central, le système cardiovasculaire, le métabolisme du calcium ou la fonction thyroïdienne. Il est donc important de demander un avis médical avant de prendre de prendre un produit à base de taurine si vous suivez un traitement médicamenteux.

Commencez par choisir la forme de produit qui correspond le mieux à vos besoins (gélules, poudre, boissons, formules complexes avec d’autres substances).

La gélule est probablement la forme la plus pratique mais la poudre permet des apports nettement supérieurs.
Pensez à bien comparer la quantité, le dosage, la composition, les conseils d’utilisation et le prix. Essayez de privilégier un produit de haute qualité et un laboratoire bénéficiant d’une bonne réputation.
N’hésitez pas à poser des questions sur le niveau de qualité des produits aux vendeurs et à faire quelques recherches sur internet pour comparer les avis. Vous pouvez aussi bien entendu demander à votre pharmacien de vous aider à faire votre choix.

Les sources de cet article et les références des études

  • Ripps H, Shen W. Review: taurine: a "very essential" amino acid. Mol Vis. 2012;18:2673-2686.
  • Singh P, Gollapalli K, Mangiola S, et al. Taurine deficiency as a driver of aging. Science. 2023;380(6649):eabn9257. doi:10.1126/science.abn9257.
  • Baliou S, Adamaki M, Ioannou P, et al. Protective role of taurine against oxidative stress (Review). Mol Med Rep. 2021;24(2):605. doi:10.3892/mmr.2021.12242.
  • Abud GF, De Carvalho FG, Batitucci G, et al. Taurine as a possible antiaging therapy: A controlled clinical trial on taurine antioxidant activity in women ages 55 to 70. Nutrition. 2022;101:111706. doi:10.1016/j.nut.2022.111706.

En résumé, les mots clés de la Taurine

Acide aminé, vieillissement, rétine, muscles, cœur, cerveau, stress oxydatif, boisson énergisante, complément alimentaire

RELAX VALERIANE

Endormissement difficile et réveil nocturne

23,90 €
BOOST VITAMINE B12

Votre allié santé essentiel à tout votre organisme

29,90 €
CYCLIC MELATONINE 1.8

Dormir plus vite et plus profondément

28,90 €