Houblon

Différentes études cliniques ont permis d’apporter la preuve de l’activité du houblon pour atténuer les troubles de la ménopause

Histoire médicale du houblon

Le houblon, Humulus lupulus en latin, est une plante grimpante originaire de l’hémisphère Nord qui appartient à la famille des Cannabaceae. On le surnomme parfois « vigne du Nord ». Il comporte de nombreuses variétés dont la culture et la récolte sont dédiées à la production de la bière.
Depuis le VIIIe siècle, la culture du houblon a lieu en Allemagne pour la production de bière. En effet, ce sont ses cônes qui donnent à la bière son goût distinctif et lui apporte aussi de l’amertume. Par ailleurs, les jeunes pousses de houblon sont également utilisées comme condiment dans les salades ou cuites comme légumes.
Les premières traces d’utilisation médicinale du houblon datent approximativement du Xe siècle. Les médecins arabes sont les premiers à lui attribuer des propriétés calmantes et soporifiques. 
En Europe, on lui attribue des propriétés toniques, fébrifuges, apéritives, diurétiques, vermifuges et bénéfiques contre le scorbut. Ses effets hypnotiques et sédatifs, sont constatés en particulier sur le système génital. D’ailleurs le houblon était autrefois prescrit comme anaphrodisiaque pour les blennorragies douloureuses. Le célèbre médecin français Henri Leclerc (spécialiste des plantes médicinales au XXe siècle) a recommandé le houblon pour les troubles digestifs d’origine nerveuse. A partir des années 1950, les médecins français ont commencé à le prescrire dans le but de réguler les menstruations. 

Houblon - Différentes études cliniques ont permis d’apporter la preuve de l’activité du houblon pour atténuer les troubles de la ménopause

Ce sont les fleurs ou inflorescences des plants femelles de houblons, nommées cônes, que l’on utilise en phytothérapie. Ce sont d’ailleurs ces mêmes fleurs mais le plus souvent transformées en « pellets » qui servent dans les brasseries. En réalité, on compte plus d’une centaine de variétés de Humulus lupulus dont certaines sont particulièrement réputées pour influencer le profil aromatique de la bière. La récolte des fleurs débute fin août.

L’odeur aromatique caractéristique des cônes des houblons provient d’une oléorésine composée d’une huile essentielle riche en myrcène, en humulène (alpha caryophyllène) et en béta-caryophyllène ainsi que d’une résine formée de cétones (lupulone et humulone) associées aux acides correspondants (les fameux acides alpha de la lupuline). L’oxydation des cétones au cours du temps, après le séchage permet de développer les arômes et la teneur en méthyl buténol, un des principes actifs de la plante. La teneur maximale est atteinte après 2 ans de conservation. 

On retrouve dans cette plante grimpante un certain nombre de flavonoïdes (notamment xanthohumol, isoxanthohumol et 8-prénylnaringénine), un polysaccharide, divers substances amères (dérives prénylés du phloroglucinol, huile essentielle, carbures sesquiterpéniques comme l’alpha cadinène et composés oxygénés) et des tanins.

 

Les principales propriétés pharmacologiques des cônes de houblons sont les suivantes :  

  • Activités hormonales de type œstrogénique et anti-androgénique
  • Activité sédative et hypnotique.
  • Effet protecteur vis-à-vis de l’ostéoporose (par activation de l’activité ostéoblastique et inhibition de l’activité ostéoclastique).
  • Bactéricide et bactériostatique (in vitro).
  • Antiviral (in vitro).
  • Fongistatique (in vitro).
  • Antioxydant, anti-inflammatoire et stimulant de la synthèse de collagène et d’élastine (propriétés attribuées à la présence de xanthohumol).
  • Effet anticancéreux et antiprolifératif (in vitro et in vivo).
  • Réduction de la résistance à l’insuline (chez la souris).
  • Amélioration des capacités cognitives (chez la souris).

Avis des autorités de contrôle

Les inflorescences femelles des plants de houblon sont inscrites à la pharmacopée européenne ainsi que sur la liste A de la pharmacopée française.
L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) reconnaît son utilisation traditionnelle dans le traitement des insomnies, de la tension nerveuse, des troubles digestifs et de la perte d’appétit.
L’EMA (Agence Européenne du Médicament) considère l’utilisation du houblon comme une méthode traditionnelle pour gérer le stress psychologique modéré et aider à favoriser le sommeil.
L’ESCOP (Coordination Scientifique Européenne en Phytothérapie) reconnaît l’utilisation du houblon pour combattre les troubles du sommeil, les tension et la nervosité.

Le houblon est présenté sous de nombreuses formes différentes, en préparation magistrale, en complément alimentaire, en extrait sec, en extrait standardisé, conditionné en gélules ou en comprimés, sous forme de tisane, en extrait fluide ou encore en teinture-mère. On peut le retrouver seul ou en association avec d’autres plantes médicinales telles que la mélisse, le tilleul, l’aubépine, la passiflore, la valériane ou l’eschscholtzia.
Les cônes séchés en vrac peuvent s’utiliser en infusion, en décoction ou pour préparer des bains (en ajoutant 1 L d’infusion à l’eau du bain). On emploie généralement entre 4 et 10 grammes de fleurs femelles pour un demi-litre d’eau. Il arrive que les cônes ne soient pas entiers mais cassés et leur apparence est alors semblable à des feuilles séchées. 
L’ajout de cônes séchés dans les oreillers pour favoriser l’endormissement des enfants agités est un héritage de l’époque médiéval mais cette pratique a quasiment disparu.
A moins de vouloir brasser votre propre bière, nous ne vous conseillons pas l’achat de « pellets » ou autres granulés de houblon.
Pour celles et ceux qui souhaitent en faire la culture au jardin, vous pouvez vous procurer des graines ou des rhizomes à planter dans un sol riche, humide mais drainé dans une zone correctement exposée au soleil. Prévoyez de faire grimper les lianes le long d’une ligne par exemple. La récolte peut se faire jusqu’à octobre pour les variétés tardives.

Différentes études cliniques randomisées en double aveugle contre placébo ont permis d’apporter la preuve de l’activité du houblon pour atténuer les troubles de la ménopause (bouffées de chaleur, troubles du sommeil et de l’humeur, sécheresse vaginale). Les effets œstrogéniques du houblon sur l’endomètre humain ont été observés in vitro et sont attribués à la 8-prénylraringénine, à la 6-prénylnaringénine et à l’isoxanthohumol.

Une étude ouverte multicentrique impliquant 225 participants a permis de valider l’effet sédatif des extraits de houblon (propriété attribuée en grande partie au méthylbuténol). En outre, plusieurs études contrôlées dont une randomisée en double aveugle ont confirmé l’efficacité de l’association houblon et valériane pour corriger des troubles du sommeil et réduire le temps d’endormissement. Le niveau d’activité de cette association de plantes serait comparable à celui des benzodiazépines.
Du fait de ses propriétés, le houblon est un remède de choix au cours de la ménopause mais il est aussi possible de l’utiliser en cas de carence en œstrogènes avec hyperandrogénie (hirsutisme, acné), en prévention de l’ostéoporose ou en cas d’insomnie d’origine nerveuse.

Le houblon ne présente pas de toxicité connue, et ses effets indésirables sont rares. En cas d’usage prolongé, il est possible d’observer des problèmes d’érection, des vertiges, la jaunisse ainsi qu’un ralentissement des fonctions intellectuelles. Notez bien que l’effet sédatif du houblon peut entrainer une baisse de la vigilance et qu’il convient d’être prudent chez les utilisateurs de machines ou les conducteurs de véhicules.
La plante est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité aux substances actives qu’elle renferme et également en cas de cancer hormono-dépendant (ou de prédisposition familiale à de tels cancers).
En raison de la présence de phytoœstrogènes, le houblon est déconseillé chez les enfants de moins de 12 ans. De même, son usage n’est pas recommandé pendant la grossesse et l’allaitement. Toutefois, en France, l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire alimentaire) n’a pas émis de précautions d’emploi concernant les compléments alimentaires à base de houblon.
Du fait de son action sédative, la plante peut potentialiser les effets sédatifs de certaines classes de médicaments comme les anxiolytiques, les hypnotiques, les antidépresseurs, les antiépileptiques, les opiacés et leurs dérivés, les antihistaminiques et les neuroleptiques antipsychotiques. Par ailleurs, le houblon peut interférer partiellement avec une enzyme du foie qui joue un rôle dans l’élimination de certains médicaments.
Ainsi, un avis médical est souhaitable chez les personnes sous traitement médicamenteux. 

Avant d’acheter un complément alimentaire à base de houblon, vous devez en premier lieu vous assurer que vous ne présentez pas de contre-indication et si besoin faire appel à un professionnel de santé en vue d’une prise concomitante avec des médicaments. 
Ensuite, il sera important de définir la forme qui vous conviendra le mieux. Préférez-vous les tisanes, les solutions buvables ou encore les gélules ? Souhaitez-vous une préparation qui l’associe à d’autres remèdes ? Soyez attentif aux dosages proposés, à la composition exacte et aux conseils d’utilisation. Intéressez-vous également à la qualité du produit. Est-il certifié bio ? Ou encore mieux, s’agit-il d’un produit de qualité pharmaceutique avec contrôle qualité stricte ? Où sont cultivés les plants de houblons ? La France est un pays producteur de houblons donc il est légitime de vouloir acheter un produit français. Je vous invite à poser un maximum de questions aux vendeurs et à effectuer quelques recherches en ligne afin de comparer les prix, les avis et pour vous faire une opinion de la réputation des fabricants. Méfiez-vous d’un prix qui semble trop attractif par rapport à la concurrence et si nécessaire, demandez à votre pharmacien de vous aider à comparer les différents produits.

Les sources de cet article et les références des études

  • Jacques Fleurentin : Du bon usage des plantes qui soignent – Editions Ouest-France
  • Eric Lorrain : Grand manuel de phytothérapie – Editions Dunod
  • Lin M, Xiang D, Chen X, Huo H. Role of Characteristic Components of Humulus lupulus in Promoting Human Health. J Agric Food Chem. 2019;67(30):8291-8302. doi:10.1021/acs.jafc.9b03780

En résumé, les mots clés du houblon

Cône, lupuline, acides, bière, pellets, sédatif, sommeil, ménopause, bouffées de chaleur, hormones, œstrogènes.

RELAX VALERIANE

Endormissement difficile et réveil nocturne

23,90 €
BOOST VITAMINE B12

Votre allié santé essentiel à tout votre organisme

29,90 €
CYCLIC MELATONINE 1.8

Dormir plus vite et plus profondément

28,90 €