Guarana

Pour traiter les symptômes de la fatigue et de la sensation de faiblesse

Histoire médicale du guarana

Le guarana, Paullinia cupana Kunth, est une plante originaire d’Amazonie appartenant à la famille botanique des Sapindaceae. Il s’agit d’une liane pouvant grimper le long des arbres jusqu’à 12 mètres de haut. C’est une plante pérenne présentant des grappes de fleurs jaune blanchâtre et des feuilles coriaces et persistantes composées de 5 folioles. Ses fruits sont des capsules aux couleurs vives allant du rouge au jaune foncé et ils renferment une graine qui ressemble à un marron mais qui mesure environ 1 cm.
L’Europe a pris connaissance de cette plante au XVIIIe siècle grâce au médecin Christian-François Paullini. Le guarana était traditionnellement utilisé pour ses vertus stimulantes par les indiens d’Amazonie et du Paraguay (d’ailleurs son nom provient de la tribu des Guarani, amérindiens d’Amazonie). Les graines étaient chauffées, broyées et malaxées afin d’obtenir une pâte à sécher puis à mélanger avec de l’eau pour obtenir une boisson traditionnelle.

Aujourd’hui, au Brésil et au Venezuela, la pâte est préparée en pilant les graines avec du cacao et de la farine de manioc. Au Brésil, il existe aussi des boissons toniques sucrées et gazéifiée à base de guarana. On lui attribue une réputation d’aphrodisiaque, de diurétique et d’analgésique.

Guarana - Pour traiter les symptômes de la fatigue et de la sensation de faiblesse

La partie utilisée est la graine du guarana. Après avoir été séparée de son tégument, elle est séchée, torréfiée puis réduite en poudre. Cette poudre peut alors être mélangée à de l’eau pour former une pâte qui est ensuite moulée et séchée pour développer ses arômes.
Les graines de guarana contiennent des bases puriques (méthylxanthines) : caféine (de 2 à 5.8 %), théobromine (de 0.03 à 0.2 %) et théophylline (de 0.02 à 0,06%).

Elles renferment également des dérivés catéchiques, des saponosides, des polysaccharides, des lipides, des composés azotés, des oligo-éléments, des minéraux, des vitamines (A, E, B1, B2 et B3) et des traces d’huiles essentielles.

Le guarana est la plante la plus riche en caféine au monde !

Ses graines contiennent deux à trois fois plus de caféine que le café. L’absorption de la caféine du guarana est aussi rapide que celle de la caféine seule, avec une concentration maximale atteinte au bout de 35 minutes.

Les propriétés du guarana sont les suivantes (elles proviennent en grande partie de la teneur en caféine) :

  • Psychostimulant (vigilance, amélioration de la concentration et stimulation des performances cognitives).
  • Stimulant des performances physiques.
  • Effet cardiotonique léger (inotrope et chronotrope positif).
  • Effet diurétique modéré (favorise l’élimination de l’eau).
  • Augmentation de la glycolyse et de la lipolyse.
  • Effet anti-cellulite en application externe sous forme de crème.
  • Antioxydant.
  • Neuroprotecteur.
  • Adaptogène (stress, humeur, fatigue).
  • Améliore la sesnsation de fatigue suite à une chimiothérapie ou une radiothérapie.
  • Gastroprotecteur vis-à-vis de l’indométacine et de l’éthanol (cependant il stimule la production d’acide chlorhydrique).
  • Régulation de la satiété par ralentissement de la progression du bol alimentaire au niveau de l’estomac.
  • Vasodilatateur (sauf vaisseaux cérébraux).
  • Inhibiteur de l’agrégation plaquettaire par réduction de la synthèse de thromboxane à partir de l’acide arachidonique.
  • Stimulant de la spermatogenèse.
  • Antibactérien intestinal avec effet négatif sur le microbiote (actif sur Pseudomonas aeruginosa, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, Escherichia coli, Staphylococcus aureus, et Bacillus subtilis).

Avis des autorités de contrôle

Le guarana (la graine et son extrait) est inscrit sur la liste A de la Pharmacopée française.
L’agence européenne du médicament (EMA) reconnaît l’usage traditionnel du guarana pour traiter les symptômes de la fatigue et de la sensation de faiblesse.
En France, selon un document datant de 1998 provenant de l’agence nationale du médicament, le guarana peut revendiquer un usage traditionnel dans le traitement symptomatique par voie orale des diarrhées légères et des asthénies fonctionnelles et agir comme adjuvant des régimes amaigrissants.

On trouve sur le marché de nombreux compléments alimentaires à base de guarana :  des extraits secs ou de la poudre, conditionnés en gélules, en comprimés ou en sachets de tisane, ainsi que des extraits de plantes fraîches standardisé en solution buvable (EPS), des extraits fluides, des extraits hydroalcooliques ou de la teinture mère.

Par ailleurs, il existe des boissons énergisantes riches en caféine qui contiennent du guarana avec souvent d’autres substances. Il est possible de trouver le guarana seul mais beaucoup de laboratoires proposent des formules qui l’associent à d’autres plantes adaptogènes ou stimulantes comme le thé, le ginseng, la rhodiole ou encore le maté. Il n’est pas rare de l’employer combiné à d’autres remèdes en phytothérapie.

Les bienfaits du guarana sur les performances cognitives ne sont plus à démontrer. En effet, différentes études montrent que la plante permet de stimuler la vigilance, la mémoire et la concentration. De ce fait, elle peut être conseillée aux étudiants en période d’examen, ou à toute personne exposée à une forte charge de travail intellectuel, en traitement préventif du syndrome de l’épuisement professionnel, ou en cas de troubles cognitifs chez la personne âgée.

De même, le guarana est recommandé en phytothérapie en cas de fatigue physique, suite à un surmenage, un effort intense, pendant la chimiothérapie ou la radiothérapie ou alors en période de convalescence. La caféine ne produit pas plus d’énergie, mais aide à moins ressentir la fatigue.

Enfin, parmi ses autres bienfaits, le guarana présente d’intéressantes propriétés satiétogènes et métaboliques qui font de lui un excellent adjuvant pour perdre du poids et éviter d’en reprendre, en accompagnement de régimes amaigrissants pour les personnes en surpoids. Notez bien qu’étant donné qu’il s’agit d’un traitement adjuvant, il ne remplace pas les efforts à fournir au quotidien pour atteindre l’objectif fixé en termes de perte de poids.

Le guarana présente une excellente tolérance et aucune toxicité n’a été à ce jour mise en évidence toutefois, sa forte teneur en caféine implique quelques effets indésirables, contre-indications et précautions d’emploi.
Ainsi, le guarana est contre-indiqué en cas d’hypersensibilité à ses substances ou aux sapindacées, de troubles cardiovasculaires (hypertension artérielle ou troubles du rythme cardiaque), d’insomnie, d’ulcère gastro-duodénal et de troubles anxieux.
Selon l’avis de l’ANSES, en l’absence de données suffisantes, le guarana n’est pas conseillé chez la femme enceinte ou qui allaite car la caféine traverse la barrière hémato-placentaire et est distribuée dans le lait maternel. Il n’est pas non plus recommandé chez l’enfant ou l’adolescent.
En cas de trop grande consommation dans une journée, il est possible de ressentir des effets indésirables associés à la caféine, c’est-à-dire agitation, mal de tête, excitabilité, diurèse augmentée, palpitations, respiration accélérée et troubles gastro-intestinaux. Une dépendance pharmacologique peut s’installer en cas de consommation prolongée de caféine (quelque soit sa source) et s’accompagner d’un effet de sevrage manifesté par un mal de tête, de l’irritabilité, de l’anxiété ou à l’inverse de la somnolence ou encore de la confusion. Les personnes qui aiment consommer au quotidien une alimentation riche en caféine (thé, café, maté, kola, boissons énergétiques) doivent donc faire preuve de précaution lors de la prise de guarana. Il est conseillé d’éviter la prise trop tard dans la journée pour ne pas interférer avec le sommeil.
Les personnes atteintes de glaucome doivent en prendre avec précaution.
De très nombreuses interactions médicamenteuses sont à prendre en compte et de ce fait, pour éviter tout danger, les personnes sous traitement médicamenteux doivent demander l’avis de leur professionnel de santé avant de prendre du guarana. Voici la liste des traitements pouvant interagir avec le guarana : IMAO, benzodiazépines, sédatifs, théophylline, bronchodilatateurs, antidiabétiques, diurétiques, lithium, cimétidine, antiacides, clozapine, alendronate, anticoagulants, antiagrégants plaquettaires, nicotine, amiodarone.

Vous sentez que vous manquez d’énergie ou de vitalité et souhaitez bénéficier des propriétés stimulantes du guarana ? Ou alors vous recherchez une aide pour la perte de poids et atteindre vote objectif minceur ? Dans tous les cas, au moment de choisir un complément alimentaire, il convient de définir la forme galénique la plus appropriée pour vous. Les gélules et comprimés sont très pratiques mais pas toujours faciles à avaler contrairement aux solutions buvables et aux tisanes.
Ensuite il faut trouver le bon dosage. Les gélules et comprimés sont généralement dosés entre 200 et 400 mg par unité de prise. Le plus souvent, il suffit de suivre les conseils du fabricant en matière de posologie. Toutefois, si vous consommez beaucoup de café ou de produits riches en caféine, vous pourriez ajuster la prise de guarana de manière à ne pas faire de surdosage en caféine.

Par ailleurs, n’hésitez pas à comparer les avis des clients, les prix des différents produits et à vous renseigner sur la réputation du laboratoire qui les commercialise. Méfiez-vous si le prix parait trop attractif par rapport à la concurrence. On peut acheter des produits bio mais l’idéal est de trouver des marques qui respectent des critères de qualité pharmaceutique.  La certification bio est un premier repère mais qui ne suffit pas à prouver que le produit ne contient pas de pesticides. En effet, seul le bulletin d’analyse permet de démontrer la teneur en actifs et l’absence de contaminants chimiques. Puisque ces bulletins ne sont pratiquement jamais spontanément montrés aux clients, il faut les réclamer au vendeur. 
Si vous souhaitez consommer plusieurs actifs pour bénéficier d’une synergie d’effets, vous pouvez demander conseils à votre professionnel de santé et éventuellement commander la préparation d’un mélange de plantes par exemple.

Les sources de cet article et les références des études

Jacques Fleurentin : Du bon usage des plantes qui soignent – Editions Ouest-France
Eric Lorrain : Grand manuel de phytothérapie – Editions Dunod
Heckman MA, Weil J, Gonzalez de Mejia E. Caffeine (1, 3, 7-trimethylxanthine) in foods: a comprehensive review on consumption, functionality, safety, and regulatory matters. J Food Sci. 2010;75(3):R77-R87. doi:10.1111/j.1750-3841.2010.01561.x
de Oliveira Campos MP, Riechelmann R, Martins LC, Hassan BJ, Casa FB, Del Giglio A. Guarana (Paullinia cupana) improves fatigue in breast cancer patients undergoing systemic chemotherapy. J Altern Complement Med. 2011;17(6):505-512. doi:10.1089/acm.2010.0571
Espinola EB, Dias RF, Mattei R, Carlini EA. Pharmacological activity of Guarana (Paullinia cupana Mart.) in laboratory animals. J Ethnopharmacol. 1997;55(3):223-229. doi:10.1016/s0378-8741(96)01506-1
Roberts MD, Dalbo VJ, Hassell SE, Stout JR, Kerksick CM. Efficacy and safety of a popular thermogenic drink after 28 days of ingestion. J Int Soc Sports Nutr. 2008;5:19. Published 2008 Oct 24. doi:10.1186/1550-2783-5-19
Icken D, Feller S, Engeli S, et al. Caffeine intake is related to successful weight loss maintenance. Eur J Clin Nutr. 2016;70(4):532-534. doi:10.1038/ejcn.2015.183
En résumé, les mots clés du guarana
Amazonie, graine, fatigue, stimulant, facultés cognitives, vigilance, mémoire, concentration, perte de poids, caféine.

RELAX VALERIANE

Endormissement difficile et réveil nocturne

23,90 €
BOOST VITAMINE B12

Votre allié santé essentiel à tout votre organisme

29,90 €
CYCLIC MELATONINE 1.8

Dormir plus vite et plus profondément

28,90 €