Ginseng

Le Ginseng est réputé pour son efficacité sur la fatigue, l’énergie, la vitalité, le stress ou les performances physiques et mentales.

Histoire médicale du Ginseng

Le ginseng ou Panax ginseng est une plante médicinale très célèbre originaire de l’Asie et appartenant à la famille botanique des Araliaceae. Son nom proviendrait des mots chinois « homme » et « racine » en référence à l’aspect anthropomorphe que peut prendre son rhizome lorsqu’il est âgé.

Mentionné dans le traité de Shennong datant du 1er siècle, le ginseng est considéré alors comme un remède capable de prolonger la vie et de lutter contre le vieillissement en stimulant l’énergie et la vitalité. En médecine traditionnelle chinoise, on lui prête des propriétés toniques utiles en cas d’asthénie, de manque d’énergie mais la plante est aussi employée pour les difficultés respiratoires et comme aphrodisiaque.
Remède médicinale plurimillénaire, le ginseng a conquis le monde occidental et il jouit encore aujourd’hui d’une excellente réputation puisqu’il est considéré comme étant la plante stimulante et adaptogène par excellence.

Ginseng - Le Ginseng est réputé pour son efficacité sur la fatigue, l’énergie, la vitalité, le stress ou les performances physiques et mentales.

Le Panax ginseng est massivement cultivée dans le Sud-est asiatique mais c’est celui provenant de Corée qui est le plus réputé. La plante prend plusieurs années pour se développer et il faut attendre au minimum 5 ans avant de récolter la racine durant la saison de l’automne. Après une étape de séchage, on obtient le ginseng blanc. Lorsque la racine est séchée puis étuvée, elle change de couleur et c’est ainsi que l’on obtient le ginseng rouge. Le rouge tendance à avoir une teneur légèrement plus importante en principes actifs et pour cette raison un prix plus élevé également.
La racines sauvages sont devenus très rares et sont en même temps très recherchées. Les spécimens âgés de 30 ans ont des racines qui peuvent atteindre 1 m de long et 8 cm de large. Ces racines volumineuses se revendent à prix d’or.

La racine doit contenir au moins 0.4% de ginsénosides, qui sont les principaux principes actifs du ginseng. Aussi appelés panaxosides, les ginsénosides sont saponosides stéroïdiens et on en dénombre 25, les prédominants étant les Rb1, Rb2 et Rg1.
La racine de ginseng contient également des dérivés de l’acide oléanolique, des polyines, des glycoprotéines, des polysaccharides et peptidoglycanes (panaxanes A et B), des phytostérols, des œstrogènes, une huile essentielle, des acides phénols et acides organiques, des vitamines (B et C), des acides aminés et des oligo-éléments.
La composition varie selon l’origine géographique et il existe une dizaine d’espèces différentes qu’il ne faut pas confondre dont le Panax japonicus du Japon, le Panax quinquefolius à cinq feuilles cultivé en Amérique du Nord ou encore le Panax notoginseng de Chine.

Voici un récapitulatif des principales propriétés pharmacologiques du ginseng démontrées in vitro, chez l’animal et dans certains cas chez l’homme :  

  • Stimulant des capacités physiques (tonus et vitalité).
  • Stimulant des capacités cognitives et régulateur neuropsychique.
  • Immunostimulant.
  • Antioxydant et anti-ischémique.
  • Tonique sexuel.
  • Anti-inflammatoire.
  • Modulateur hormonale de l’axe hypophyso-cortico-surrénalien.
  • Anti-allergique.
  • Stimulant de la NO synthase.
  • Hépatoprotecteur.
  • Antidiabétique.
  • Stimulant du métabolisme.
  • Gastro-protecteur.
  • Protecteur intestinal.
  • Protecteur vasculaire.
  • Effet anti-ostéoporose.
  • Effet préventif de l’hypertrophie bénigne de la prostate.
  • Anticancéreux.

Avis des autorités de contrôle

Les parties souterraines du ginseng sont inscrites sur la liste A de la Pharmacopée française. 
Les deux formes (le blanc et le rouge) sont acceptées à la Pharmacopée Européenne.
Selon l’OMS, l’utilisation du ginseng est cliniquement établie pour l’amélioration des capacités mentales et physiques en cas de fatigue, d’épuisement ou de troubles de la concentration en période de convalescence. Il en est de même pour l’ESCOP (la coopération scientifique européenne en Phytothérapie) et pour la commission E allemande.
L’usage du ginseng est reconnu par l’EMA (agence européenne des médicaments) pour le traitement des symptômes de l’asthénie (fatigue, manque d’énergie et de vitalité). 

Le ginseng se décline sous de nombreuses formes galéniques. On en trouve en vrac, en poudre, en extrait sec, conditionné en gélules, en comprimés, sachets de tisane, ainsi qu’en extrait fluide, en EPS (extrait de plante standardisé), en teinture mère, en flacons, en ampoules et même en homéopathie. 
Il s’agit le plus souvent du ginseng rouge. Il se présente essentiellement sous la forme de complément alimentaire et son prix peut parfois être assez élevé. Les laboratoires proposent des produits bio et non bio. Dans le cas où les racines ne seraient pas certifiées bio, il est préférable de choisir un complément alimentaire de qualité pharmaceutique, donc disposant d’un bulletin d’analyse prouvant l’absence de contaminants. 
Il existe également des formules associant le ginseng à d’autres plantes médicinales comme le guarana, le gingembre, la rhodiole, le ginkgo biloba ou encore le tribulus. Selon le but recherché, avoir recours à une formule complexe peut être une bonne stratégie pour augmenter les effets à moindre prix.  
En pharmacie et en herboristerie, le ginseng présenté en morceaux séchés est destiné à la décoction et à l’infusion. Il faut compter 1 à 6 g de racine pour 250 mL (dose quotidienne à ne pas dépasser).
En dehors des compléments alimentaires et des médicaments homéopathiques, il possible de trouver dans certaines boutiques (notamment des magasins asiatiques) des racines de ginseng entières incorporées dans des boissons.

De très nombreuses études cliniques ont permis d’étudier les bienfaits du ginseng mais comme c’est souvent le cas en phytothérapie, peu de travaux sont suffisamment robustes pour ne souffrir d’aucune critique méthodologique. Ainsi, bien que les usages traditionnels du ginseng soient reconnus, il est difficile de confirmer de façon indiscutable son efficacité sur la fatigue, l’énergie, la vitalité, le stress ou les performances physiques et mentales.
Les données concernant l’efficacité de son action immunostimulante semblent très probantes : amélioration de la réponse immunitaire suite à la vaccination antigrippal et diminution du risque d’infections respiratoires.

De même, les résultats sont assez convaincants dans le cas de l’efficacité du ginseng pour réguler la glycémie dans le diabète de type 2. Cependant, les grandes variations en termes de compositions et de teneurs compliquent l’établissement d’un protocole reproductible garantissant ces effets.
Selon plusieurs études, le ginseng rouge pourrait être bénéfique en cas de dysfonction sexuelle toutefois, les essais cliniques réalisés manquent de robustesse et l’efficacité reste modeste comparée à celle obtenue avec les médicaments. 
Une étude sur les symptômes de la ménopause réalisée chez 384 femmes a rapporté une très légère amélioration du bien-être psychologique mais pas d’effet supérieur au placébo sur les bouffées de chaleur.

Certaines études épidémiologiques en Corée ont indiqué une réduction du risque de cancer chez les personnes ayant une consommation régulière de ginseng. Une étude chinoise menée chez plus de 1000 femmes atteintes du cancer du sein a montré que les patientes qui en consommaient de façon régulière avant leur diagnostic avait un taux de survie plus élevé.

D’autres articles mentionnent une amélioration de la qualité de vie chez des patients atteints de cancer et recevant une chimiothérapie. En revanche, des travaux incluant plusieurs dizaines de milliers de femmes n’a pas démontré de réduction du risque de cancer de l’estomac.
Pour l’instant donc, bien que certaines données soient encourageantes, il est difficile de conclure scientifiquement sur tous les bienfaits supposés du ginseng et son utilisation en phytothérapie s’appuie essentiellement sur l’empirisme traditionnel.

À doses thérapeutiques, le ginseng ne présente pas d’effets indésirables. En revanche, en cas de surdosage, il est possible d’avoir des palpitations, de l’irritabilité, de la nervosité, des troubles digestifs, une augmentation de la tension artérielle, une gynécomastie ou encore de l’insomnie.
Selon un essai clinique multicentrique, la dose de 2 g de ginseng coréen par jour pendant 24 semaines ne présente pas de risque ni d’effets indésirables chez l’adulte en bonne santé. Les spécialistes de la phytothérapie préconisent généralement des cures de 3 mois maximum.
La plante est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité et déconseillée en cas de grossesse (effet tératogène chez le rat), d’allaitement et chez l’enfant non pubère.
Sans avis médical, il faut l’éviter en cas d’hypertension artérielle, de cancer hormonodépendant (composés œstrogéniques), de troubles cardiaques et de troubles psychiatriques non stabilisés. Prudence chez les personnes ayant des troubles du sommeil ou des troubles nerveux.

En théorie, le ginseng peut augmenter le risque hémorragique en cas d’association à un traitement anticoagulant ou à d’autres plantes ayant la propriété de fluidifier le sang. Il peut aussi interférer avec des antidépresseurs, des médicaments pour le cœur ou contre le diabète. Ainsi, les personnes prenant un traitement médicamenteux doivent consulter un professionnel de santé avant de démarrer une cure de ginseng.

Au moment d’acheter un produit à base de ginseng, il convient de vérifier son origine ainsi que l’espèce utilisée car les compositions et propriétés ne sont pas identiques d’une espèce à l’autre. Selon le but recherché, vous devez vous intéresser aux différentes formes, aux modes de préparation et aux conseils d’utilisation (préférez-vous les gélules, une solution buvable ou la tisane ?). Les gélules sont plus pratiques mais en cas de difficulté à les avaler, les formes liquides sont préférables. Peut-être désirez-vous du ginseng pur ou plutôt une formule avec différentes plantes associées (synergie de principes actifs). La dose par unité de prise et la teneur en ginsénosides sont des paramètres important pour comparer les produits entre eux (les produits de bonne qualité sont plus concentrés en ginsénosides). D’ailleurs, peu importe que le ginseng soit rouge ou blanc, du moment qu’il est de bonne qualité et qu’il présente une concentration satisfaisante en principes actifs. N’hésitez pas à faire des recherches de manière à identifier les différentes marques et à comparer leur réputation et leur prix. Demandez aux vendeurs si les produits ont une certification permettant de garantir leur qualité (produit certifié bio ou produit de qualité pharmaceutique ?). Comme toujours, vous pouvez aussi demander l’avis d’un professionnel de santé afin d’identifier le produit qui vous correspondra le mieux.

Les sources de cet article et les références des études

  • Jacques Fleurentin : Du bon usage des plantes qui soignent – Editions Ouest-France
  • Eric Lorrain : Grand manuel de phytothérapie – Editions Dunod
  • Scaglione F, Cattaneo G, Alessandria M, Cogo R. Efficacy and safety of the standardised Ginseng extract G115 for potentiating vaccination against the influenza syndrome and protection against the common cold [corrected] [published correction appears in Drugs Exp Clin Res 1996;22(6):338]. Drugs Exp Clin Res. 1996;22(2):65-72.
  • Reay JL, Scholey AB, Kennedy DO. Panax ginseng (G115) improves aspects of working memory performance and subjective ratings of calmness in healthy young adults. Hum Psychopharmacol. 2010;25(6):462-471. doi:10.1002/hup.1138
  • Song SW, Kim HN, Shim JY, et al. Safety and tolerability of Korean Red Ginseng in healthy adults: a multicenter, double-blind, randomized, placebo-controlled trial.
  • J Ginseng Res. 2018;42(4):571-576. doi:10.1016/j.jgr.2018.07.002

En résumé, les mots clés du Ginseng
Tonique, adaptogène, rhizome, énergie, stress, fatigue, asthénie, ginsénosides, stimulant, diabète.

RELAX VALERIANE

Endormissement difficile et réveil nocturne

23,90 €
BOOST VITAMINE B12

Votre allié santé essentiel à tout votre organisme

29,90 €
CYCLIC MELATONINE 1.8

Dormir plus vite et plus profondément

28,90 €