Piloselle

La piloselle, Hieracium pilosella ou encore Pilosella officinarum est une plante médicinale vivace

Histoire médicale de la piloselle

La piloselle, Hieracium pilosella ou encore Pilosella officinarum en latin, est une plante médicinale vivace de la famille des Asteraceae. Elle est commune en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et en Asie. Sa tige ne dépasse guère 20 cm de haut et ses feuilles ovales et poilues restent au ras du sol. Cette petite plante vivace apprécie tout particulièrement le sol silico-calcaire inculte des régions tempérées. Elle est capable de supporter une certaine aridité et peut pousser jusqu’à environ 2500 m d’altitude.
Son nom vient du grec « hierac » qui signifie « épervier », (car cette plante avait autrefois la réputation d’améliorer la vue), et « pilos » c’est-à-dire « poil » qui fait référence à ses feuilles velues. La piloselle est également surnommée épervière, oreille de souris ou encore veluette. 
Au XVIe siècle, cette espèce était recommandée en cas de métrorragie et de dysenterie. Les anciens utilisaient aussi son latex en application locale sur les plaies et les ulcères pour favoriser la cicatrisation et arrêter les saignements. Traditionnellement, elle a été utilisée dans un grand nombre d’affections comme par exemple pour traiter les troubles hépatiques, les vomissements de bile, les lithiases urinaires, les œdèmes, l’ascite ou encore l’hydropisie. Elle a même été employée en médecine vétérinaire pour soigner la fièvre de Malte ou brucellose.

Piloselle - La piloselle, Hieracium pilosella ou encore Pilosella officinarum  est une plante médicinale vivace

Les parties principalement utilisées sont les parties aériennes (tiges, feuilles et fleurs) récoltées à la floraison mais la plante entière est aussi employée. Ces parties de plantes peuvent être séchées ou utilisées encore fraîches. La piloselle a une teneur minimale de 2.5% de dérivés ortho-dihydroxycinnamiques que l’on exprime en acide chlorogénique.
La plante entière mais tout particulièrement ses feuilles renferment différents actifs : des coumarines dont l’ombelliferone (0,2 à 0,6%), des flavonoïdes dont le lutéol, l’apigénol, le lutéoloside, l’isoétine et l’hieracine, des acides phénols (acides caféique et acide chlorogénique), des acides (citrique, succinique, ascorbique et lactique), des triterpénoïdes, des lactones sesquiterpéniques dont le guaïanolide, des acides gras, du manganèse et des tanins. Les racines de la piloselle contiennent de l’inuline.

Il n’existe que très peu de données pharmacologiques sur la piloselle. Les propriétés qu’on lui attribue correspondent en grande partie aux propriétés de ses principes actifs, en particulier l’ombelliférone et les flavonoïdes.
•    Diurétique et détoxiquant : la piloselle améliore la filtration glomérulaire. La présence de flavonoïdes contribue à augmenter l’excrétion de l’urée, de l’acide urique et des chlorures. L’inuline par ailleurs augmente l’élimination de l’eau.
•    Bactériostatique et antiseptique urinaire : l’ombelliférone inhibe des germes tels que Brucella, Salmonella typhimurium, Staphylococcus aureus ou encore Escherichia coli.
•    Cholérétique et hypocholestérolémiant par amélioration de la qualité de la bile et effet spasmolytique sur le sphincter d’Oddi.
•    Cicatrisant et astringent intestinal (effet antidiarrhéique).
•    Antioxydant, anti-inflammatoire et antiprolifératif.

En France, la piloselle est inscrite sur la liste A de la Pharmacopée. Il est possible de consulter sa monographie sur le site de l’ANSM (agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), pour y trouver des informations clés sur son identification et sur les techniques de contrôle.
L’EMA (agence européenne du médicament) reconnaît son usage traditionnel pour augmenter la diurèse et ainsi agir en tant qu’adjuvant dans le traitement de troubles urinaires mineures.

Hieracium pilosella (ou son synonyme Pilosella officinarum) est disponible en tisane en vrac, en complément alimentaire et aussi en tant que médicament à base de plantes. De nombreuses formes galéniques sont présentes sur le marché, que ce soit sous forme sèche ou sous forme liquide, bio ou non bio.

Les formes sèches sont essentiellement à base de poudre de plante ou d’extrait sec conditionné en gélules ou en comprimés. Les doses vont généralement de 150 à 960 mg par prise. Selon les conseils d’utilisation des fabricants, les posologies usuelles sont souvent de 1 à 2 unités de prise, matin et midi.  En raison de son action diurétique, il convient d’éviter d’en prendre le soir, au risque de se lever en pleine nuit pour aller aux toilettes. De façon générale, on peut acheter de la piloselle seule ou des formules l’associant à d’autres plantes.

Du côté des formes liquides, les laboratoires proposent : l’extrait de plante fraîche standardisé (1 à 2 cuillères à café/j), l’extrait glycériné miellé (3 mL 3x/j), l’extrait hydroalcoolique (30 gouttes 3x/j) et la teinture-mère (20 gouttes 3x/j). Vous avez là encore la possibilité d’acheter des mélanges de plantes en préparation liquide.
Concernant les tisanes, on trouve classiquement la piloselle en vrac pour infusion mais également une tisane minceur ayant le statut de médicament mais contenant aussi d’autres plantes (fucus, frêne et maté).

Comme c’est souvent le cas avec les remèdes naturels, il n’existe pas d’essais cliniques randomisés et contrôlés permettant de manière irréfutable de faire la lumière sur ces bienfaits. Face à l’absence de données cliniques, nous devons nous en remettre à l’empirisme des phytothérapeutes et aux usages traditionnels reconnus. Faute de plus d’informations, dans cette partie nous citerons les principales indications en phytothérapie :

  1. Adjuvant dans les troubles de l’élimination urinaire mineure.
  2. Adjuvant dans la rétention hydrosodée et les œdèmes.
  3. Adjuvant dans la prévention de la crise de goutte (excès d’acide urique).
  4. Prévention des lithiases urinaires.
  5. Adjuvant dans l’insuffisance rénale débutante.
  6. Adjuvant pour la minceur et l’élimination de la cellulite.
  7. Adjuvant dans la prévention et le traitement de cystites à E. coli.
  8. Adjuvant dans le traitement de diarrhées chroniques d’origine infectieuse.

Sur la base de son usage médicinal traditionnel en France et aussi en Europe, à ce jour, Hieracium pilosella ne présente pas de données de toxicité. En effet, sa tolérance est excellente et aucun effet indésirable n’a été signalé.
Bien entendu, la plante est contre-indiquée chez les personnes qui y sont allergiques.
La piloselle ne doit pas être utilisée au moment d’une crise de colique néphrétique, cependant, elle peut être employée une fois la crise terminée. Elle n’est pas non plus conseillée en cas de rétention hydrique provoquée par une insuffisance cardiaque ou une insuffisance rénale modérée ou sévère. 
Par précaution, un avis médical est indispensable pour un usage chez la femme enceinte ou allaitante. 
Il n’existe pas d’interaction connue, toutefois, les effets de la piloselle peuvent théoriquement s’additionner à ceux d’autres plantes ou traitements diurétiques.

Vous recherchez une tisane minceur ? Un remède drainant pour la rétention d’eau ? Une formule naturelle avec une action positive sur la digestion et capable de préserver la santé de votre appareil urinaire ?

Si vous souhaitez prendre de la piloselle, commencez par définir le type d’utilisation. Ensuite il vous faudra choisir la forme qui vous convient le mieux.

Les formes sèches en gélules ou en comprimés sont plus pratiques mais plus difficiles à avaler. La tisane en sachet ou en vrac est plus longue à préparer mais offre l’avantage de constituer un apport hydrique important et bénéfique pour augmenter la quantité d’urine. Notez bien que certaines formes liquides contiennent de l’alcool comme les teintures-mères et les extraits hydroalcooliques. Il est toujours bon de sélectionner un produit bio mais il est encore plus important de sélectionner un produit de qualité. N’hésitez pas à questionner le vendeur sur l’origine de la plante et sur les contrôles et analyses effectuées. 

A l’inverse des certifications bio, les produits de qualité pharmaceutique disposent obligatoirement de bulletins d’analyses garantissant l’absence de contaminants (polluant et pesticides). Comparez les prix, les dosages, les posologies conseillées et les réputations des fabricants. Enfin, vous pouvez aussi demander des conseils et plus d’informations à votre professionnel de santé.

Les sources de cet article et les références des études

En résumé, les mots clés de la piloselle
Plante médicinale, phytothérapie, diurétique, troubles urinaires, acide urique, urines, extrait standardisé.

RELAX VALERIANE

Endormissement difficile et réveil nocturne

23,90 €
BOOST VITAMINE B12

Votre allié santé essentiel à tout votre organisme

29,90 €
CYCLIC MELATONINE 1.8

Dormir plus vite et plus profondément

28,90 €