Alfalfa

La luzerne ou Alfalfa a de grandes vertus nutritives et possède des propriétés revitalisantes et reminéralisantes.

Histoire médicale de l’alfalfa

L’alfalfa (Medicago sativa en latin), également nommé luzerne, reine des plantes fourragères, grand trèfle ou encore foin de Bourgogne, est une plante herbacée vivace très mellifère appartenant à la famille des Fabaceae. Il s’agit de la légumineuse la plus cultivée au monde et également de la plus ancienne plante fourragère connue puisque sa culture a commencé il y a 9000 ans sur les hauts plateaux du Caucase, de l’Iran et de la Turquie.

Aujourd’hui, sa culture s’est répandue quasiment partout sur la planète, surtout pour l’alimentation du bétail (car c’est une grande source de protéines et de vitamines), mais également pour l’alimentation humaine et la phytothérapie.
Les premières traces de son utilisation médicinale sont rattachées à la médecine grecque et arabo-persanes. Ses graines et ses feuilles avaient la réputation de fortifier l’organisme, d’augmenter la production de lait et de sperme et d’exercer un effet aphrodisiaque.

Au XIIIe siècle, l’huile obtenue à partir de ses graines était utilisée à la fois en massage et par voie orale pour limiter les tremblements des mains. Par la suite, les usages médicinaux de cette plante tomberont progressivement dans l’oubli avant de réapparaitre au XXe siècle. Les célèbres botanistes français Bonnier et Leclerc citeront ses propriétés cicatrisantes, diurétiques, antirachitiques et antiscorbutiques. Notons par ailleurs que suite à l’importation de la luzerne en Amérique vers 1850, les amérindiens prennent conscience de ses vertus pour la santé et l’utilisent comme purgatif et fortifiant, notamment en post-partum.

Alfalfa - La luzerne ou Alfalfa a de grandes vertus nutritives et possède des propriétés revitalisantes et reminéralisantes.

Avant de définir la liste de ses ingrédients, commençons par une rapide description botanique. La luzerne mesure entre 30 et 90 cm. Elle apprécie les sols argileux et un peu acides. Ses racines, qui peuvent s’enfoncer à plus de 2 m de profondeur parviennent à extraire des minéraux que les autres plantes ne peuvent atteindre. De plus, elles abritent des bactéries Rhizobium (bactéries aérobies du sol de la famille des Rhizobiaceae) capables d’enrichir le sol en azote et donc d’entretenir sa fertilité. La graine d’alfalfa est contenue dans une gousse très reconnaissable à sa forme enroulée en hélice.

On l’utilise beaucoup sous la forme de graines germées et de jeunes pousses pour l’alimentation humaine. Ces graines germées se révèlent particulièrement intéressantes sur le plan nutritionnel de par leur richesse en protéines et en minéraux comme le calcium ou le fer. Pour ainsi dire c’est un germe qui sort du lot !

En phytothérapie, ce sont les parties aériennes de la plante que l’on utilise (tiges, feuilles, sommités fleuries). Elles renferment des flavonoïdes (flavones, flavonols, anthocyanes), des phyto-œstrogènes (isoflavones et lignanes), des saponosides triterpéniques, des lipides, des acides aminés, de la chlorophylle, des vitamines (A, B1, B2, B6, C, D, E, K), des enzymes et des minéraux (calcium, potassium, magnésium, phosphore, silicium, fer, zinc et sélénium).

La luzerne a de grandes vertus nutritives et possède des propriétés revitalisantes et reminéralisantes.

Elle possède des propriétés :

Hormonales (in vitro et in vivo)

  • Œstrogéniques avec activité utérotrophique.
  • Anti-androgénique indirect anti-LH.
  • Réduit les bouffées de chaleur et la perte osseuse à la ménopause.

 Métaboliques (in vivo)

  • Régule le cholestérol (hypocholestérolémiant) et améliore le bilan lipidique.
  • Régule la glycémie (effet insuline-like).
  • Effet minéralo-modulateur par alcalinisation et apport de nutriments facilement assimilés.

Autres

  • Hémostatique, antihémorragique (vitamine K).
  • Anti-ulcère.
  • Antioxydant et neuroprotecteur in vitro.
  • Antimicrobien.
  • Antifongique actif contre Candida albicans (in vitro).
  • Antiparasitaire (antihelminthique contre les nématodes) in vivo.

Avis des autorités de contrôle

L’alfalfa ne figure pas dans les pharmacopées Française et Européenne mais est enregistré dans la liste des aliments aromatisants naturels.
L’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail) reconnait son activité œstrogénique.
Aux Etats-Unis, l’alfalfa en tant qu’aliment est classé par la FDA (Food and Drug Administration) comme « GRAS » (Generally Recognized As Safe), c’est-à-dire une substance généralement reconnue comme sûre.

Il existe en France une grande quantité de formes et préparations différentes pour l’alfalfa. Les compléments alimentaires à base de luzerne se présentent souvent sous la forme de poudres ou d’extrait sec en comprimés ou en gélules. Les dosages varient généralement entre 0.2 et 0.4 grammes par unité de prise. Sous forme liquide, la plante est proposée en extrait fluide, en extrait hydroalcoolique, en teinture-mère et en infusion. Quelque soit le produit, il convient de respecter les consignes d’utilisation préconisées par le fabricant. 
Il n’est pas rare de trouver l’alfalfa seul ou associé à d’autres plantes ou à des nutriments comme le calcium par exemple.
Vous pouvez aussi acheter des barquettes de graines germées ou des paquets de 250 grammes à faire germer en boutique bio ou au rayon bio des supermarchés. Il est très facile de les faire germer à l’aide d’un germoir en les laissant tremper plusieurs heures dans de l’eau puis en arrosant régulièrement. Partez du principe qu’en faisant germer 10 grammes de graines vous produirez environ 100 grammes de germes dans votre germoir. La germination a lieu en l’espace de 2 ou 3 jours. Vous pouvez commencer à les consommer dès la germination et sur plusieurs jours tout au long de la croissance du germe pour en tirer un maximum de protéines et de vitamines. Sous forme de germe, il est conseillé d’en ajouter une petite quantité à vos salades, sur des tartines ou dans des sandwichs mais rien ne vous empêche d’en consommer purs ou dans d’autres recettes, mais en évitant la chaleur pour ne pas dénaturer les nutriments thermosensibles. Nous vous suggérons d’utiliser un germoir en verre ou en plastique compatible avec l’usage alimentaire et de faire vos semis avec un mélange de différentes variétés bio comme le radis et le haricot mungo pour une récolte riche en saveurs et en bienfaits.

Il n’y a pas d’indication thérapeutique officielle, cependant, ses usages traditionnelles et ses propriétés permettent aux phytothérapeutes de proposer quelques utilisations principales, essentiellement chez la femme ménopausée. Ainsi, les bienfaits de l’alfalfa sont intéressants dans les troubles de la ménopause : carence en œstrogènes, bouffées de chaleur, ostéoporose, troubles lipidiques ou glucidiques.

Néanmoins cette plante ne se limite pas à la ménopause, puisqu’il est aussi possible de l’utiliser comme revitalisant en cas de dénutrition, d’asthénie, en période de convalescence, en post-partum mais aussi en cas d’hyperandrogénie, d’ostéopénie, de spasmophilie ou pour renforcer les ongles et les cheveux.

L’alfalfa est très bien toléré aux doses recommandées. Toutefois, quelques effets indésirables sont à signaler : troubles gastro-intestinaux (notamment des diarrhées), douleurs articulaires, dermatites et possible réactivation ou apparition d’un lupus érythémateux disséminé.
La luzerne est contre-indiquée en cas d’allergie, d’hyper-œstrogénie, de cancer hormono-dépendant et de lupus érythémateux disséminé.
Il n’est cependant pas conseillé d’en consommer en continu sur une longue durée.
Etant donné sa teneur en vitamine K, une interaction est possible avec les anticoagulants de la classe des AVK. Un avis médical est indispensable pour les personnes sous AVK.

Vous souhaitez bénéficier des propriétés fortifiantes de la luzerne, renforcer vos cheveux et vos ongles ou encore atténuer certains troubles de la ménopause ? Commencez tout d’abord par identifier la forme qui vous convient le mieux. Peut-être préférerez-vous une simple gélule à avaler avec de l’eau ou plutôt une solution buvable plus facile à avaler. Vous pouvez tout à fait jeter votre dévolu sur un produit qui associe l’alfalfa d’autres substances capables de répondre à votre besoin. Dans tous les cas, prenez le temps de comparer les différents produits, les dosages, la description par le fabricant, la liste des ingrédients, la provenance (origine France de préférence), les conseils de prise, les prix et les avis. Méfiez-vous d’un prix trop attractif comparativement à la concurrence. Assurez-vous que le laboratoire bénéficie d’une bonne réputation et n’hésitez pas à questionner le vendeur sur la qualité (s’agit-il d’un produit de qualité pharmaceutique, il y-a-t-il un bulletin d’analyse pour chaque lot, le produit est-il bio etc…). Rappelez-vous que la certification bio ne permet pas toujours d’exclure totalement la présence de pesticides d’où la nécessité de se référer aux bulletins d’analyse lot par lot pour détecter des impuretés et des contaminants.

Les sources de cet article et les références des études

Jacques Fleurentin : Du bon usage des plantes qui soignent – Editions Ouest-France
Eric Lorrain : Grand manuel de phytothérapie – Editions Dunod
Bora KS, Sharma A. Phytochemical and pharmacological potential of Medicago sativa: a review. Pharm Biol. 2011;49(2):211-220. doi:10.3109/13880209.2010.504732

En résumé, les mots clés de l’alfalfa
Luzerne, plante, ménopause, ostéoporose, cholestérol, phyto-œstrogènes, calcium, asthénie, lupus, antioxydant.

RELAX VALERIANE

Endormissement difficile et réveil nocturne

23,90 €
BOOST VITAMINE B12

Votre allié santé essentiel à tout votre organisme

29,90 €
CYCLIC MELATONINE 1.8

Dormir plus vite et plus profondément

28,90 €